Juillet15
23 Septembre 2017
03:20:56

VACANCES- VACANCES- VACANCES

Contrairement à la croyance populaire, tous les travailleurs de la construction ne prennent pas leurs vacances à la fin juillet. Pour les métiers et occupations du 905, voici un extrait des conventions applicables. Et que vous preniez vos vacances les deux dernières de juillet ou à un autre moment dans l'année, profitez-en pleinement en vous protégeant adéquatement (crème solaire, gilet de sauvetage…) pour revenir en pleine forme.

 


 

Institutionnel, commercial et Industriel, article 19.01
Résidentiel, article 24.05:

Congés annuels obligatoires

1) Été : Tous les chantiers de construction* doivent être fermés entre les dates suivantes : entre 0h01 le 19 juillet 2015 et le 1er août 2015, 24h;

*À l'exclusion des travaux d'urgence, de réparation et d'entretien,
de même que certains travaux exécutés sur un chantier isolé, ou sur le territoire de la Baie-James de même que sur un projet de construction au nord du 55ième parallèle. Pour plus de détails consultez votre représentant.

 

Génie civil et voirie

20.01 Congés annuels obligatoires :

1) Été : Tous les chantiers de construction doivent être fermés pendant deux semaines civiles complètes lors de la période estivale et plus spécifiquement entre les dates suivantes : entre 0 h 01 le 19 juillet 2015 et le 1er août 2015 à 24 h;

3) Règle particulière : Le salarié affecté aux travaux tels que définis aux articles 21.06 et 21.07 (peut prendre deux semaines de congés annuels obligatoires d'été entre le 1er mai et le 31 octobre de chaque année après entente avec l'employeur, pour autant que ce dernier ne soit pas privé de plus de 25 % de ses salariés du même métier, ou de la même spécialité ou occupation, en même temps sur le même chantier. Le salarié qui se prévaut du présent paragraphe doit aviser l'employeur au moins dix jours ouvrables avant la date de son départ

À défaut d'entente, le salarié peut prendre la dernière semaine de vacances prévue au paragraphe 1). De plus, l'employeur doit reprendre le salarié à la fin de ses vacances, s'il y a du travail dans son métier, sa spécialité ou son occupation. Les dispositions du présent paragraphe s'appliquent également à la construction de viaduc neuf, aux travaux d'éoliennes et au chantier La Romaine.

4) Règle particulière : Travaux de pipeline pour le transport de gaz naturel ou de pétrole, réseau de distribution de gaz naturel et réseau d'alimentation en gaz naturel : Le salarié affecté aux travaux ci-haut mentionnés n'a pas droit aux congés annuels d'été.

5) Règle particulière : Le salarié affecté aux travaux exécutés sur un chantier isolé, territoire de la Baie-James et projets hydroélectriques au nord du 55e parallèle (y compris Grande-Baleine) n'a pas droit aux congés annuels obligatoires.

9) Règle particulière : Lignes de transport et de distribution d'énergie électrique, postes d'énergie électrique, réseaux de communication, tours de communication et caténaires :
Tout salarié bénéficie chaque année de congés annuels obligatoires qu'il prend de la façon suivante : a) Été : Tous les chantiers de construction doivent être fermés pendant deux semaines civiles complètes lors de la période estivale et plus spécifiquement entre les dates suivantes : entre 0 h 01 le 19 juillet 2015 et le 1er août 2015 à 24 h; b) Le congé d'été ne s'applique pas aux salariés affectés aux travaux mentionnés au présent paragraphe travaillant à la Baie-James, sur les chantiers isolés et sur les chantiers situés au nord du 55e parallèle.

**

21.06 1) Règle particulière : Excavation, travaux routiers et autres travaux : Les heures normales de travail de tout salarié affecté aux travaux ou à la construction des ouvrages suivants : routes, grandes routes, artères, rues, trottoirs, chaînes et systèmes de drainage s'y rattachant, conduites électriques (sauf la partie de ces travaux qui relève du métier d'électricien), conduites de communications (en excluant le tirage de câbles), voies de circulation rapide (qu'elles soient construites en voies élevées ou en dépression, c'est-à-dire en tranchées), voies de croisement élevées ou en tranchées ou carrefours reliés à un viaduc; lors de la construction ou de la réfection des routes ou voies de circulation rapide, l'installation, détournement ou déplacement d'installations comme les égouts et les conduites d'eau, qui se trouvent dans l'emprise de ces routes ou voies de circulation rapide ou qui sont affectés par cette emprise; terrassement souterrain ou en tranchée à ciel ouvert, nivellement, pistes d'aéroport, quais, assèchement des gares de triage, pose de traverses et rails de chemin de fer et de métropolitains, ponts (sauf la partie qui relève des métiers de monteur-assembleur et à l'exception du peintre affecté à des travaux d'entretien et de réparation), brise-lames et tous les travaux relatifs au métro jusqu'à la phase de bétonnage complète, dépotoirs, sites d'enfouissement (à l'exception de la pose de membranes d'imperméabilisation et de la tuyauterie pour le captage de gaz et la circulation d'air), bassins de rétention et digues et barrages en terre ou en béton compacté y compris le traitement des fondations, tunnels de tous genres (à l'exception des tunnels servant exclusivement à l'aqueduc et à l'égout) jusqu'à la phase de bétonnage complétée (sauf pour la partie qui relève du métier de chaudronnier) y compris le bétonnage du portail; ainsi que tout travail d'excavation et d'aménagement préalable du sol (à l'exception du bâtiment et de la préparation préalable reliée directement à la fondation du bâtiment) sont de 45 heures par semaine étalées du lundi au vendredi avec une limite quotidienne de neuf heures; ou de dix heures du lundi au jeudi et de cinq heures le vendredi. Cependant, pour le ferrailleur (poseur d'acier d'armature) affecté aux travaux de ponts, de voies de circulation rapide et de voies de croisement élevées ou en tranchées nécessitant un travail d'installation ou de pose de plus de 85 tonnes métriques d'acier d'armature selon les plans et devis de l'appel d'offres du donneur d'ouvrage, les dispositions de l'article 21.05 s'appliquent

21.07 1) Règle particulière : Aqueduc et égout autres que ceux mentionnés à l'article 21.06 : Les heures normales de travail de tout salarié affecté à des travaux d'aqueduc et d'égout, autres que ceux mentionnés à l'article 21.06

 


 


© 2011. Union Internationale des Opérateurs-Ingénieurs - Local905. Tous droits réservés